Pentimento, Frans Zwartjesr.

“Elle a dit qu’elle pouvait me promettre de crier fort avec Rudy, de hurler à travers la maison les mots et les bruits insensés dont elle me savait friand. Mais il m’était interdit de partager leur lit, de m’étendre contre le mur, fût-ce sur le côté, un bras sous la tête, la face tournée vers la fenêtre. Je me suis engagé à ne pas toucher et à ne pas demander à être touché.
- un seul centre d’émotion, a-t-elle conclu d’une voix calme.”
Robert Steiner, Plage.

Pentimento, Frans Zwartjesr.

justanothermasterpiece:

Wendy McWilliams.

justanothermasterpiece:

Wendy McWilliams.

“La matinée est une matinée de cimetière. Le ciel est d’un jaune terreux. Les nuages, qui se déplacent lentement du sud vers le nord, ont l’air de cimetières perdus qui, par moments, s’écartent et lui permettent de voir des pans de ciel gris, et à d’autres moments fusionnent avec un grincement de terre sèche que personne n’entend, pas même lui, et qui lui cause des maux de tête, comme du temps qu’il était adolescent et vivait dans la colonia Lindavista ou dans la colonia Guadalupe-Tepeyac.”
Roberto Bolaño, Le secret du mal.

Pentimento, Frans Zwartjes.

Rêvé d’A (ur). C’est assez étrange. Je la retrouvais d’abord seule, et nous nous donnions bientôt la main, avec beaucoup d’intime connivence. Mais elle véhiculait une étonnante réalité : elle était accompagnée de son enfant et du père de cet enfant. Au père je manifestais ce qu’il fallait de respect. Quant à l’enfant, je restais perplexe face à lui, m’interrogeant sur son sexe.
(ambigüité du sexe reflétant l’ambigüité de la sexualité de la mère sans doute).

spectrumvivace:

Unica Zürn 1958, model for Hans Bellmer

spectrumvivace:

Unica Zürn 1958, model for Hans Bellmer

Phrases définitives

10    Mc Connell guetta une réaction, mais le visage du jeune agent resta aussi lisse qu’une flaque d’urine dans une assiette.

Robert Crais, L.A. Requiem.